Le plan de continuité d'activité (PCA) est à la fois le nom d'un concept, d'une procédure et du document qui la décrit

Ensemble de mesures visant à assurer, selon divers scénarios de crises, y compris face à des chocs extrêmes, le maintien, le cas échéant de façon temporaire selon un mode dégradé, des prestations de services essentielles de l'entreprise, puis la reprise planifiée des activités. C'est un document stratégique, formalisé et régulièrement mis à jour, de planification de la réaction à une catastrophe ou à un sinistre grave. Son objectif est de minimiser les impacts d'une crise ou d'une catastrophe naturelle, technologique ou sociale sur l'activité (et donc la pérennité) d'une entreprise, d'une institution, d'un groupe ... De nombreuses entreprises sont de plus en plus dépendantes de leurs fournisseurs ou sous-traitants. Il est de leur intérêt que la planification de la continuité soit faite et partagée par la chaîne des acteurs (du fournisseur au consommateur de biens ou de services)

IDENTIFICATION DES RISQUES

Le processus permettant de trouver, lister et caractériser les éléments du risque. Le processus d'identification des risques considère les fonctions à satisfaire, les menaces et les vulnérabilités comme point de départ pour une analyse plus en profondeur 

ANALYSE DES RISQUES

Utilisation systématique d'informations pour identifier les phénomènes dangereux et pour estimer les risques

APPRECIATION DES RISQUES

Ensemble du processus d'analyse des risques et d'évaluation des risques.

ÉVALUATION DES RISQUES

Processus de comparaison des risques estimés avec des critères de risques donnés pour déterminer l'importance des risques.La comparaison peut être menée par rapport à un référentiel préétabli dans l'objectif de permettre la prise de décision vis à vis de l'acceptation du risque ou de la nécessité de son traitement.Elle peut considérer le coût, les avantages, les préoccupations des parties prenantes, et d'autres variables requises selon le cas pour l'évaluation des risques.

TRAITEMENT DES RISQUES

L'entrepreneur dispose de plusieurs solutions envisageables pour trouver la plus adaptée. Il peut définir la solution en fonction du risque lui-même en étudiant la possibilité d'une élimination ou d'une limitation de ses effets. Il peut tenir compte des caractéristiques du projet et y appliquer quelques modifications afin d'esquiver les risques.

ACCEPTATION DES RISQUES

Décision d'accepter un risque. L'acceptation du risque dépend des critères des risques retenus par la personne qui prend la décision. Le regard porté par cette personne tient compte du ressenti et du jugement qui lui sont associés.

MISE EN OEUVRE DES SOLUTIONS

Après avoir déterminé la solution la plus adaptée, il faut procéder à sa mise en application. Il s'avère important de définir le coût de mise en oeuvre de la solution en fonction des moyens dont dispose l'entreprise. Il faut réduire les coûts y afférents, à défaut, ils pourraient générer des dépenses supplémentaires à l'entreprise.

LE CONTRÔLE

La gestion des risques nécessite un suivi régulier. Ce suivi vise à garantir la fiabilité de chaque étape. Cela permet de mettre en place des solutions à moyen et à long terme.

Gestion de crise.

La gestion de crise est l'ensemble des modes d'organisation, des techniques et des moyens qui permettent à une organisation de se préparer et de faire face à la survenance d'une crise puis de tirer les enseignements de l'événement pour améliorer les procédures et les structures dans une vision prospective.